médaille

Qu’est-ce que la médaille d’honneur du travail ?

La législation française encadre énormément le travail réalisé par les employés en France. Cela a pour but de protéger aussi bien l’employé et l’employeur. Plusieurs systèmes ont alors été mis en place pour récompenser les employés pour leurs années de services. Il peut s’agir notamment de primes, d’augmentations salariales, ou même de congés payés. Il existe aussi ce que l’on appelle la médaille d’honneur du travail. Mais qu’en est-il exactement ? On fait le point.

La médaille d’honneur du travail : quelques éléments de définition

En France, la médaille d’honneur du travail désigne une récompense donnée par un employeur à un employé pour le récompenser de ses services et de la qualité de son travail. Il s’agit d’une distinction honorifique reçue par un salarié pour ses initiatives, mais aussi pour ses efforts déployés au sein de l’entreprise.

Cette médaille d’honneur prend la forme d’une médaille personnalisée en fonction de la durée de la carrière de l’employé et de ses compétences. La médaille d’honneur s’accompagne également de l’obtention d’un diplôme. C’est le salarié qui doit en faire la demande auprès de sa hiérarchie.

Les différents types de médailles d’honneur du travail

Il existe quatre types de médailles d’honneur du travail en France. Chaque type de médaille est attribué en fonction de l’ancienneté du travailleur. Ainsi, 20 ans de carrière permettent d’obtenir une médaille d’argent, tandis que 30 ans d’ancienneté permettent d’obtenir une médaille de vermeil.

Avoir passé 35 ou 40 ans au sein d’une même entreprise permet d’obtenir respectivement une médaille d’or et une grande médaille d’or. Certaines périodes d’absences sont comptabilisées pour l’obtention d’une médaille d’honneur, comme le service militaire, un congé maternité ainsi que les stages de formation.

Les récompenses autres que la médaille d’honneur

Dans la législation française, l’obtention d’une médaille d’honneur du travail s’accompagne de la remise d’un diplôme. Dans certains cas, les employeurs peuvent décider d’ajouter l’obtention d’une prime à l’occasion de la remise de la médaille. Cependant, cela n’est pas obligatoire pour l’employeur.

Seules certaines conventions d’entreprise ou conventions collectives obligent l’employeur à verser une gratification à la personne récompensée. À noter que seuls les employés du privé peuvent prétendre à la médaille d’honneur du travail. D’autres types de récompenses sont attribués aux fonctionnaires.

Ainsi, la médaille d’honneur du travail est une médaille qui récompense la carrière et les efforts d’un employé au sein d’une entreprise. Cette médaille doit être demandée par le salarié au bout de 20 ans d’ancienneté au sein de la même entreprise.